Minecraft Multigaming Orah
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 [Aide] Conseils pour écrivain en herbe.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Innomee

avatar

Messages : 72
Date d'inscription : 26/06/2015
Age : 20
Localisation : En exil

MessageSujet: [Aide] Conseils pour écrivain en herbe.   Jeu 27 Aoû - 16:39

Quelques conseils d'écriture.
Pour les petits écrivains.



Voici une petite FAQ pour les écrivains en herbe, afin de palier aux erreurs les plus simples mais pourtant les plus récurrentes.

I-1- Comment marche le BBCode sur le forum ?

A quoi sert le BBCode? Il permet de mettre en forme les textes pour plus de clarté et pour une présentation plus agréable.
Pour ouvrir une balise BBCode, on met le code entre crochets: []
Pour la fermer, on recommence l'opération en ajoutant un slash, suivi du code voulu : [/]

Dans vos écrits, il y a 4 balises que vous pouvez utiliser : (généralement, on utilise aucun autre code)

Caractères gras : Utilisez-le pour les titres ou onomatopées.
La balise pour le gras est : "b"
Exemple : Au bureau de Taupe :

Caractères italique : Utilisez-le pour les pensées des personnages, les lettres ou bien les titres si vous voulez.
La balise pour l’italique est "i"
Exemple : Non mais vraiment n’importe quoi ! pensa Tito.

Caractère Souligné : Utilisez le pour les titres.
La balise pour souligner est "u"
Exemple : Un peu plus tard à Argentis :

Caractère centrés : Utilisez le pour les séparations ou changements de chapitres. Vous pouvez aussi vous en servir (en plus de l’italique) pour les lettres.
La balise pour centrer est "center"
Exemple :
***
Je t’embrasse fort.
Ana.

II-2- J'ai du mal avec la ponctuation dans les textes.

Le point « . » :
Un point est toujours suivi par un espace ET une majuscule. Peu importe si c’est un récit ou un dialogue.

Exemple : Il a fait une longue ballade et est très fatigué. De son côté, Fire a passé sa journée à dormir.

La virgule « , » :
Après cette dernière vient un espace. Cependant, il ne faut PAS en mettre AVANT la virgule.

Exemple : Il ramassa des branches, des feuilles et des pierres.

Le point d’interrogation « ? » et d’exclamation « ! » :
Ils sont toujours PRÉCÉDÉS et SUCCÉDÉS par des espaces. Notez aussi que l’on doit mettre une majuscule après un point d’interrogation ou d’exclamation.

Exemple : Le logo de Firefox n’est pas un renard ! C’est un petit panda.

Le point virgule « ; » et les deux points « : » :
Ces deux signes de ponctuation obéissent à la même règle que le point d’exclamation et d’interrogation. Toutefois, il ne faut PAS NÉCESSAIREMENT mettre de majuscule après ces derniers.

Exemple : La chute du mur de Berlin marqua une chose : le début de l’écroulement de l’URSS.

Les points de suspension « ... » :
Les points de suspension sont toujours suivis d’un espace, mais pas précédés. Après ces derniers, il faut mettre une majuscule. Il ne peut pas y avoir de virgule après des points de suspension.

Remarque : si les points de suspension constituent une séparation dans une seule phrase, il ne faut pas mettre de majuscule en suivant.
Remarque 2: les points de suspension sont trois, et seulement trois.

Exemples : Absolument pitoyable... On dirait moi quand j’avais cinq ans.
Mais... c’est... horrible !

Le dialogue :
Il y a deux façons de présenter un dialogue : A la manière de la vieille école ou de la moderne.

• La vieille école demande à ce que l’on ouvre et que l’on ferme le dialogue par des guillemets : « ... ».
On utilise ensuite des tirets « - » ou des tirets cadratins « –  » quand un autre personnage prend la parole.

Exemple : « Bonjour Chaton !
- Salut Ino. »

• L’école moderne de la typographie des dialogues, quant à elle, permet d’entamer un dialogue avec des tirets (ou tirets cadratins) directement.

Exemple : - Salut Evers !
- Bonsoir Kyros.

Cependant, dans les deux cas, les tirets ou guillemets doivent être suivis d’un espace ET d’une majuscule. En ce qui concerne les guillemets, on mettra aussi un espace avant de le placer, en fin de dialogue.
Remarques : - La ponctuation, lorsque l’on met des guillemets, se trouve à l’intérieur de ces derniers.
- On n’utilise JAMAIS de tiret bas (underscore) "_" dans un dialogue.

Les incises :
Ce sont les phrases qui, dans les dialogues, nous donnent des informations sur le locuteur ou sur l’action.
Ces phrases ne sont pas séparées du dialogue par autre chose que des virgules lorsque aucun autre signe de ponctuation ne les précède.

Exemple : - Et bien, dit Luria, vous avez réussi.
- Tout à fait ! S’exclama Kira.


II-3- Erreurs  fréquentes de Grammaire.

La plupart des gens confondent généralement les divers temps de la langue française. Voici donc un bref récapitulatif des différences et des terminaisons de l’imparfait de l’indicatif et du passé simple de l’indicatif, puis du futur simple de l’indicatif et du conditionnel présent.

***
IMPARFAIT / PASSÉ SIMPLE DE L’INDICATIF

Le passé simple de l’indicatif s’utilise  pour une action brève et soudaine dans le passé. A contrario, l’imparfait de l’indicatif désigne une action passée mais descriptive, continuelle, ou encore habituelle, du personnage.

Les différences :


• À l’imparfait de l'indicatif, on se contente d’ajouter au radical la terminaison suivante. Peu importe le groupe, la terminaison reste la même.
Je mangeais
Tu cassais
Il/Elle/On finissait
Nous punissions
Vous vendiez
Ils buvaient

> Et comme toute règle à au moins une exception, le verbe Être se conjugue de la façon suivante : J’étais ; Tu étais ; Il était ; Nous étions ; Vous étiez ; Ils étaient.

•Au passé simple de l'indicatif, les conjugaisons sont différentes selon les groupes. Il faut savoir que les erreurs les plus fréquentes sur le passé simple se font sur le premier groupe dont les terminaisons sont :
Je cassai
Tu cassas
Il/Elle/On cassa
Nous cassâmes
Vous cassâtes
Ils cassèrent

> C’est sur la première personne du singulier que l’erreur est la plus fréquente. (le fameux « je chantai, pas je chanta »). Il n’y a PAS de S à la première personne du singulier sur le passé simple.
Ex : « Soudain, je le tuai » et NON « Soudain, je le tuais ».


Pour les autres groupes :

Deuxième :
Je vis
Tu vis
Il/Elle/On vit
Nous vîmes
Vous vîtes
Ils virent

Troisième :

Il est souvent irrégulier. C’est une des raisons pour lesquelles le verbe « Venir » est si souvent massacré.
Je vins
Tu vins
Il/Elle/On vint
Nous vînmes
Vous vîntes
Ils vinrent

La meilleure solution pour ce groupe est d’avoir à portée de main un Bescherelle classique ou bien d’utiliser des sites de conjugaison en ligne.

=> J’apporte une précision quant au verbe Devoir. Sa conjugaison au passé simple est la suivante : Je dus ; Tu dus ; Il dut ; Nous dûmes ; Vous dûtes ; Ils durent.

* * * * * * * * * *

FUTUR SIMPLE DE L’INDICATIF / CONDITIONNEL PRÉSENT :

Le futur simple de l’indicatif s’utilise pour décrire une action future, qu’elle soit certaine ou pas. On utilise le futur dans la forme : « Si tu mets ce CD de Tokio Hotel en rentrant, je te tuerai. »
On utilise le conditionnel présent lorsqu’on parle d’une action éventuelle dans un autre contexte, comme : « Si tu n’avais pas mis ce CD, j’aurais encore mes oreilles. »

IMPORTANT : Dans un récit au passé, le conditionnel présent joue le rôle de futur au passé

Ex : « Il fit savoir que l’ordinateur serait occupé de 16h à 18h. »
Pour la conjugaison du futur simple de l'indicatif, la confusion est la même que celle ci-dessus : on ne met PAS de S à la première personne du singulier au pluriel, quel que soit le groupe de conjugaison, contrairement au conditionnel.

• La conjugaison du futur simple de l’indicatif est de manière générale, le radical du verbe plus les terminaisons suivantes :
-rai
-ras
-ra
-rons
-rez
-ront

Attention à ne pas confondre « rons » et « ront », l’erreur est très courante.


• Pour le conditionnel présent, la terminaison des verbes est la suivante :
- rais
- rais
- rait (on peut trouver le R double, comme dans le verbe Pouvoir)
- rions
- riez
-raient


> Tout comme pour le futur simple de l'indicatif, on peut parfois trouver un double "r" avant la terminaison comme dans les verbes Envoyer ou Pouvoir.

II-4- Conseils sur la mise en forme.

Outre les fautes d’orthographes, un auteur se doit de corriger la mise en page. Cela étant, chaque écrivain possédant sa mise en page, nous ne pouvons pas tout chambouler.
Les règles sont simples : une mise en page DOIT être modifiée si tout est illisible:

- Dans le cas d’un pavé, par exemple, on aère par quelques sauts de lignes.
- De plus, les dialogues doivent être un minimum séparés du reste du texte.
- Inversement, si à chaque phrase trois lignes sont sautées, il convient de réduire les sauts de ligne.

C'est agréable de lire un texte bien mis en page, cela irrite moins les yeux et le lecteur s'y retrouve plus facilement. Cette dernière permet aussi à l'auteur de séparer son texte en plusieurs parties.
Rappelez vous que la lisibilité prime.

Remarque: Ce point-ci peut très bien s'appliquer sur un récit que sur un texte simple comme celui-ci.
__________________________

Voila, si jamais il y a d'autres points que vous pensez utiles de rajouter, n'hésitez pas à le dire juste en dessous de ce post-ci. J'éditerai au fur et à mesure, lorsqu'un ajout sera nécessaire.

Peace,
~Ino.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.youtube.com/channel/UCffXrqg6GjwMCpI0a98UZGQ
 

[Aide] Conseils pour écrivain en herbe.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» "Nature" Vidéo et conseils pour bien finir en une vie
» Quelques conseils pour bien se présenter
» besoin de conseils pour match et pour formation de joueur
» Conseils pour un bon départ ?
» [SM] Conseils pour un débutant : Ultra ou Salamander ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Orah Multigaming :: Taverne de "La Bière d'Orah" :: La Table Hors-Minecraft-